10 erreurs courantes en français et comment les éviter

Erreurs-Francais-correcteur-français-agence-correction-de-textes

La maîtrise du français écrit est un art délicat, souvent semé d’embûches même pour les locuteurs natifs. Pour ceux qui cherchent à parfaire leur rédaction, s’adresser à un correcteur de textes ou une agence de correction de textes peut s’avérer essentiel. Découvrez dans cet 10 erreurs fréquemment rencontrées en français et des conseils pratiques pour les éviter, afin d’améliorer la qualité de vos écrits.

1. Confusion entre « ça » et « sa »

Erreur courante : Confondre « ça » (démonstratif) avec « sa » (possessif). Comment l’éviter : Rappelez-vous que « ça » est une contraction de cela, utilisée pour désigner quelque chose, tandis que « sa » indique la possession (exemple : sa maison).

2. Mauvais usage des homophones « a », « à », et « as »

Erreur courante : Mélanger « a » (verbe avoir), « à » (préposition) et « as » (forme du verbe avoir). Comment l’éviter : Si vous pouvez remplacer le mot par « avait », utilisez « a ». Si « avait » ne convient pas, mais qu’une modification de lieu ou de temps fonctionne, alors c’est « à ». Pour « as », c’est simplement la conjugaison de « avoir » à la 2e personne du singulier.

3. Les accords du participe passé avec l’auxiliaire « être » et « avoir »

Erreurs-Francais-correction-français-agence-correction-de-textes

Erreur courante : Ne pas accorder correctement le participe passé selon l’auxiliaire. Comment l’éviter : Avec « être », le participe passé s’accorde toujours avec le sujet. Avec « avoir », il s’accorde en genre et en nombre avec l’objet direct si celui-ci est placé avant le verbe.

A LIRE AUSSI :  Pourquoi engager une agence de correction de textes ?

Exemple avec l’auxiliaire « être » :

Phrase : Les fleurs ont été plantées par le jardinier. Explication : Le verbe « être » est utilisé comme auxiliaire dans cette phrase passive. Le participe passé « plantées » doit s’accorder en genre (féminin) et en nombre (pluriel) avec le sujet de la phrase, qui est « les fleurs ». Donc, « plantées » se termine par -ées.

Exemple avec l’auxiliaire « avoir » :

Phrase : Elle a pris les clés. Explication : Ici, « avoir » est l’auxiliaire. Le participe passé « pris » ne s’accorde pas car l’objet direct « les clés » vient après le verbe.

Phrase où l’accord est nécessaire : Les clés qu’elle a prises. Explication : Dans cette phrase, l’objet direct « les clés » précède le participe passé « prises ». Ainsi, le participe passé s’accorde en genre (féminin) et en nombre (pluriel) avec « les clés ».

4. La confusion entre « ce » et « se »

Erreur courante : Échanger « ce » (déterminant ou pronom démonstratif) avec « se » (pronom réfléchi). Comment l’éviter : Utilisez « ce » pour désigner ou introduire quelque chose, et « se » comme pronom réfléchi (exemple : il se lave).

5. L’usage incorrect du subjonctif après certains verbes et expressions

Erreur courante : Ne pas employer le subjonctif là où il est nécessaire, surtout après des verbes ou des expressions qui expriment un souhait, un doute, une nécessité, ou une émotion.

Comment l’éviter : Le subjonctif est utilisé après certaines expressions comme il faut que, je souhaite que, il est possible que, ou après des verbes exprimant un sentiment ou une émotion comme douter que, craindre que, être heureux que. Pour déterminer si le subjonctif est nécessaire, pensez à l’incertitude ou à la subjectivité de l’action décrite. Par exemple, on dira Il faut que tu sois prêt et non Il faut que tu es prêt.

6. Les fautes de liaison

Erreur courante : Omettre ou mal placer les liaisons entre les mots. Comment l’éviter : Pratiquez les règles de liaison en français et écoutez attentivement la langue parlée pour intégrer les bonnes pratiques.

A LIRE AUSSI :  L'importance de la correction de textes dans l'édition

7. La différence entre « leur » et « leurs »

Erreurs-Francais-correction-français-agence-correction-de-textes

Erreur courante : Mélanger « leur » (possessif singulier) et « leurs » (possessif pluriel). Comment l’éviter : « Leur » est utilisé pour une possession singulière et « leurs » pour une possession plurielle (exemple : leur voiture, leurs maisons).

8. L’emploi incorrect de « c’est » vs « s’est »

Erreur courante : Confondre « c’est » (il est) avec « s’est » (forme réfléchie de être). Comment l’éviter : « C’est » est utilisé pour désigner ou définir, tandis que « s’est » est employé avec un verbe à la forme réfléchie (exemple : il s’est réveillé).

9. Utilisation erronée de « on » et « ont »

Erreur courante : Confusion entre « on » (pronom indéfini) et « ont » (forme du verbe avoir). Comment l’éviter : Si vous pouvez le remplacer par « ils ont », alors écrivez « ont ». « On » est utilisé comme pronom indéfini pour remplacer « nous » ou pour parler de façon générale.

10. La confusion entre « tout », « tous », « toute », et « toutes »

Erreur courante : Ne pas savoir quand utiliser ces variantes de « tout ». Comment l’éviter : « Tout » est utilisé pour les noms masculins singuliers, « tous » pour le masculin pluriel, « toute » pour le féminin singulier et « toutes » pour le féminin pluriel.

En prenant conscience de ces erreurs communes et en appliquant nos conseils, vous serez mieux équipé pour rédiger des textes en français impeccable. Pour un soutien professionnel, n’hésitez pas à contacter un correcteur de textes français ou une agence de rédaction ou de correction de textes. Votre maîtrise de la langue en sortira grandement améliorée.

A LIRE AUSSI :  Comment choisir un correcteur de textes français ?

En résumé :

  • Revoyez régulièrement les règles : La maîtrise des subtilités de la langue française nécessite une révision constante des règles grammaticales et orthographiques.
  • Lisez beaucoup : Exposer votre esprit à diverses formes d’écriture améliore naturellement votre compréhension et votre application des règles du français.
  • Pratiquez l’écriture : Écrire régulièrement est l’une des meilleures manières de renforcer vos compétences linguistiques et de réduire les erreurs.
  • Utilisez des outils de correction : Les correcteurs de textes français en ligne peuvent vous aider à identifier et à apprendre de vos erreurs.
  • Sollicitez des retours : Recevoir des commentaires sur vos écrits par un professionnel ou par des pairs est crucial pour progresser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *